NLFR

Plateforme couvrant l'ensemble du flux de recyclage
Le groupe Morssinkhof Rymoplast démarre la construction d’un nouveau centre de recyclage de barquettes et de bouteilles en PET à Neufchâteau

Le groupe Morssinkhof Rymoplast démarre la construction d’un nouveau centre de recyclage de barquettes et de bouteilles en PET à Neufchâteau

Le groupe Morssinkhof Rymoplast, en partenariat avec IDELUX et Fost Plus, commence les travaux de construction d’un nouveau centre ultra-modernepour le recyclage d’emballages complexes en PET comme les barquettes en PET. Ce centre sera l’un des premiers en Europe à recycler celles-ci en recyclat (r-PET) afin de produire (principalement) de nouvelles barquettes. La Belgique renforce sa position de leader en matière de recyclage et de gestion des ressources.

Recyclage de 40.000 tonnes de plastique par an

Hier s’est tenue la cérémonie de pose de la première pierre du centre de recyclage MOPET Belgium B.V. Le groupe Morssinkhof Rymoplast investit au total 68,5 millions d’euros pour la construction de ce centre de recyclage à la pointe de la technologie (phase 1) et crée ainsi 90 emplois à temps plein (phase 1).

MOPET Belgique recyclera 40.000 tonnes de PET par an, dont 10.500 tonnes de barquettes et 17.500 tonnes de bouteilles en PET (y compris les bouteilles opaques en PET) collectées via les sacs bleus. Le recyclage des barquettes en r-PET pour produire (principalement) de nouvelles barquettes est unique en Europe. Dans de nombreux pays, les barquettes et les bouteilles opaques ne sont pas encore collectées et triées séparément, à l’inverse de la Belgique où cela est possible grâce au sac bleu. En outre, MOPET Belgique est le premier centre de recyclage sur le territoire belge qui recyclera également des bouteilles opaques en PET (par exemple des bouteilles de lait) en granulés pour produire de nouvelles bouteilles pour boissons.

Le nouveau centre n’est pas seulement durable dans son processus de recyclage, mais aussi dans son mode de fonctionnement. Ainsi, l’eau pour le processus de recyclage – une ressource précieuse et importante – est entièrement purifiée grâce à des technologies de pointe, protégeant ainsi la beauté naturelle de la province de Luxembourg.

Boucler la boucle pour le PET

Les partenaires se tournent déjà vers l’avenir car des projets concrets existent pour agrandir le centre à terme. Il est prévu d’y soumettre le PET dont la qualité ne répond plus aux exigences à un processus de recyclage semi-chimique (CuRe Technology) qui est actuellement développé aux Pays-Bas. Cela signifie que, par exemple, les barquettes et les bouteilles qui ne peuvent plus être recyclées en granulés pour la production de barquettes et de bouteilles peuvent être retransformées en matériau recyclé de haute qualité. La phase 2 devrait permettre de créer 35 emplois supplémentaires et impliquer un investissement de 45 millions d’euros.

La poursuite du développement de la Belgique comme plaque tournante du recyclage

Grâce à ce nouveau centre, la capacité de recyclage local en Belgique s’accroît. MOPET Belgique est la quatrième des six usines de recyclage de matériaux d’emballage en plastique prévues sur le territoire belge (FILAO à Charleroi, Ecoo à Beringen et Ecoo à Houthalen-Helchteren, MOPET Belgium à Neufchâteau, Morssinkhof Plastics à Lommel, Plastics2Chemicals à Anvers). Fost Plus estime qu’à partir de 2025, lorsque les trois dernières usines seront opérationnelles, 75 % des matériaux d’emballage en plastique commercialisés en Belgique seront effectivement recyclés en Belgique.

Stefan Morssinkhof, un des propriétaires du groupe Morssinkhof Rymoplast, déclare : « Avec notre investissement de 68,5 millions d’euros nous apportons notre expertise dans le recyclage d’emballages complexes en PET en Belgique. Notre centre de recyclage transformera ces emballages en r-PET de haute qualité, à partir duquel de nouvelles barquettes et bouteilles pourront être à nouveau fabriquées. Nous sommes fiers de pouvoir contribuer ainsi à la création d’un hub de recyclage au cœur de l’Europe ».

Wim GeensManaging Director de Fost Plus, ajoute : « Le nouveau centre de Neufchâteau se concentrera sur le recyclage des emballages complexes en PET comme les barquettes et bouteilles opaques, une chaîne de recyclage qui en est encore à ses débuts en Europe. Grâce au sac bleu, il est possible de collecter et de trier ces emballages, et désormais de les recycler également sur le territoire belge. Les citoyens peuvent donc être assurés que leurs emballages soigneusement triés sont effectivement recyclés. C’est mieux pour l’industrie, mieux pour la nature, mieux pour l’homme. Fost Plus apporte sa pierre à l’édifice en rendant cela possible ».

Elie Deblireprésident d’IDELUX Développement, conclut : « Ce nouveau centre de recyclage est un projet important pour le développement économique de la province de Luxembourg. Il créera 125 emplois directs et encore plus d’emplois indirects dans un secteur crucial pour un avenir durable. C’est donc avec conviction que nous réservons une partie de notre parc d’activités, Ardenne Logistics, à ce nouveau centre ».

Comment fonctionne le recyclage du PET ?

Le processus de recyclage du PET comporte plusieurs étapes.

  1. Les balles sont ouvertes et triées pour éliminer les dernières impuretés.
  2. Les barquettes et les bouteilles en PET sont broyées en flocons, lavées et séchées.
  3. Les flocons de PET sont séparés des autres matériaux (tels que les bouchons en PEHD).Enfin, par un processus de regranulation et de post-condensation, ils sont reconvertis en matière première qui sera utilisée pour la production de nouveaux emballages.

« * » indique les champs nécessaires

Envoie-nous un message

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Wij gebruiken cookies. Daarmee analyseren we het gebruik van de website en verbeteren we het gebruiksgemak.

Details